Léonard Fillacier

 

Ley Z - Explorateur Quantique Nonchalant

 

Circassien touche à tout, Anthropologue interdimentionnel et créateur d'univers


    
    Déjà tout petit, Léonard adore voyager à travers les mondes. Bien conscient que les cases de l'école sont trop petites pour sa curiosité et son imagination débordante, il s'invente des mondes, seul ou avec des amis. Quand, adolescent, il sort de sa chambre, abandonnant les jeux de plateau créés avec sont cadet, il organise des jeux de rôle grandeur nature dans des univers médiévaux-fantastique ou futuriste. C'est à ce moment là que le cirque fais sont grand retour dans sa vie (oui parce qu'il en avait déjà fait étant petit pendant des stages d'été, qui n'étaient pas en été d'ailleurs mais plutôt au vacance de Toussaint). Mêlant l'entraînement à l'épée avec celui du jonglage, il crée avec des amis le premier club de jonglerie de son lycée. En parallèle, il passe son Bafa option cirque et magie, histoire de lier deux grandes passions : les jeux et le spectacle. Son bac option théâtre vivant en poche, il quitte sa petite commune pour rejoindre Lyon et tenter une licence de Sociologie-Anthropologie.

 

Voyant les limites de l'apprentissage théorique, il se réoriente rapidement vers des enseignements plus concrets et plus en adéquation avec ses valeurs. Il gardera de cette période les méthodologies d'analyse des sciences sociales qui lui seront des outils fort utiles à l'avenir. Se libérant enfin de la reconnaissance d'un grand diplôme, il s'en va apprendre tout ce qui lui plaît... Acteur de théâtre contemporain, percussionniste, initiateur aux arts du cirque(BIAC), artificier, dresseur éthique, scénographe, accessoiriste, forgeron d'agrès pyrotechniques, metteur en scène, la liste est longue tant les sous-catégories de compétences sont nombreuses dans ces métiers d'art.

 

Parlons cirque finalement. Après avoir apprit les pédagogies appliquées à l'enseignement de l'aérien, de l'acrobatie, de l'équilibre et de la jonglerie, il continue sa spécialisation dans cette dernière catégorie pour manipuler balles, massues, diabolo, bâton du diable, bolas, staff,... et finalement passer maître en Meteor et y expérimenter des trajectoires encore inexplorées. Il se risque ensuite à des disciplines encore méconnues comme les buugengs ou le cerf-volant d'intérieur. Au gré des vents, et après presque dix ans d'associatif culturel, il rejoint la compagnie Histoires 100 Fins au crépuscule de l'année 2019 pour enfin professionnaliser ses passions.

Photos